10 services de musique en ligne en streaming audio

S’il est vrai que ce blog est consacré au e-marketing et à l’entertainment, vous aurez certainement compris que , par goût mais aussi par expérience, je m’intéresse de près à la musique en ligne (et je m’attarde un peu dessus en ce moment) qui constitue pour moi une partie de l’e-entertainment. Or, il est désormais évident que la musique en ligne en streaming audio est un mode de consommation prédominant de la musique en France. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vous propose un rapide panorama des services de musique en ligne en streaming audio : DEEZER, DIZZLER, FREE NAPSTER, ILIKE, IMEEM, JAMENDO, JANGO , JIWA, LALA, LAST FM, MUSIC ME, MUSICMESH, MUSICOVERY, ODEO, PANDORA, PLAYLIST, SPOOL FM, SPOTIFY, WORMEE et WE ARE HUNTED. Et je vais m’attarder sur 10 d’entre eux.

Panorama des services de musique en streaming audio
Panorama des services de musique ligne en streaming audio

En effet, en l’espace de 3 ans, les services de musique ligne en streaming audio permettant d’accéder online (fixe et mobile) à la musique à la demande de son choix ont rencontré un franc succès en France. Le cloud computing est donc déjà utilisé par plusieurs millions d’internautes, sans en avoir conscience. Le principal intérêt de ces services de musique en ligne réside dans leur gratuité, en toute légalité. On peut donc écouter toute la musique que l’on veut, gratuitement (dans la plupart des hypothèses) et en permettant aux ayant-droits d’être rémunérés grâce à la publicité. Toutefois, il faut noter la nécessité économique pour tous ces sites de passer à un modèle freemium à court / moyen terme : un service de base avec de la publicité et un service haut de gamme payant sans publicité, modèle également nécessaire pour passer en version mobile qui sera certainement la façon la plus courante d’utiliser ces services dans les années à venir…

Alors, plutôt que de faire une liste exhaustive des fonctions de chacun de ces sites, je vous propose plutôt une liste des principaux services, notamment ceux accessibles en français, accompagnée de commentaires sur les fonctions les plus intéressantes pour chacun d’eux. J’ai donc retenu les sites me semblant les plus réussis en terme d’offre globale ce qui implique généralement un grand intérêt pour le consommateur : DEEZER, JIWA, MUSIC ME, MUSICOVERY, WORMEE, LAST FM, SPOTIFYWE ARE HUNTED, IMEEM et LALA. Il est à noter que la plupart de ces services proposent un accès à des vidéos officielles ou en HD des chansons écoutées (il en existe par ailleurs de nombreux autres entièrement consacrés au streaming vidéo que je présenterai ultérieurement).

A/ Services français de musique en ligne en streaming audio :

DEEZR

DEEZER

  • DEEZER : certainement le plus connu des sites français grâce à son audience record de 6 millions de Visiteurs Uniques Mensuels dû entre autres à son très grand catalogue de titres. Le contenu éditorial est riche permettant des mises en avant variées et j’aime bien leurs smartradios (playlists automatiques générées en fonction d’ une 1ère chanson choisie). La V3, encore en Beta privée (avec plusieurs bugs de lecture lors de mon test, ce qui es très frustrant mais devrait se régler avant le lancement public), devrait bientôt être ouverte au public : largement épurée et éclaircie, elle permet une meilleure navigation.  Cette V3 de DEEZER est très agréable : le design est top. La lecture des titres démarre plus vite mais ça pourrait encore s’améliorer. Les fonctions communautaires et web 2.0 ont été améliorées : les titres et playlists sont partageables, recommandables et bookmarkables avec les principaux réseaux sociaux. Et on retrouve toutes sortes de classement selon différents critères. L’objectif est d’augmenter l’expérience d’utilisation et donc logiquement de consommer davantage de musique. En terme de nouveautés : un equalizer permettant de gérer medium, grave et aigu et une fonction permettant de gérér les fondus entre titres (gadget ou vraie utilité ?). Le nouveau lecteur se trouve en haut de page : c’est esthétique mais ça force à scroller lorsqu’on navigue dans la profondeur des pages. Il est exportable ce qui permet d’ajouter sa playlist sur un profil de réseau social ou sur son blog (fonction très populaire). Le site DEEZER est pour le moment gratuit, accessible sans inscription sauf pour certaines fonctions. La version mobile (déjà disponible sur IPHONE et BLACKBERRY, et bientôt sur les autres smartphones) est également gratuite uniquement pour l’écoute des radios et smartradios, les fonctions de musique à la demande étant payantes. L’évolution vers un modèle freemium du site est déjà prévu.
  • JIWA : Ce site propose un encodage en haute qualité (rendant un très bonne qualité d’écoute), une grande largeur de catalogue provenant uniquement des labels (pas de titres uploadés par les utilisateurs donnant une qualité parfois très médiocre comme sur DEEZER).  Autre élément très positif, le player est fixe en bas de l’écran (volume, pause, avant et arrière) : il est donc accessible à tout instant de la navigation. La lecture des titres ne se fait par défaut que si une playlist est créée : ça demande donc un peu de temps de préparation même si cela se fait très simplement. On retrouve à peu près les mêmes fonctions communautaires que sur DEEZER . Là encore, le site est accessible gratuitement et sans inscription sauf pour certaines fonctions. Par contre, mauvais point : le design est assez cheap, ça ressemble plutôt à un site de geeks, c’est froid et je trouve le bleu peu engageant. De la même façon, l’aspect éditorial manque un peu de personnalité. On y trouve plein de choses très différentes sans lien évident. C’est dommage car avec une esthétique et une navigation plus simple, JIWA (qui ne dispose pas encore de version mobile) serait un sérieux challenger à DEEZER.
  • MUSIC ME : avec plus de 4 millions de titres, MUSIC ME est certainement l’opérateur français de musique à la demande ayant le plus important catalogue local. Esthétiquement, le design et l’interface sont élégants mais c’est sombre. Le player est bien fait : on peut avoir plusieurs vues. Le chargement des titres est instantané la plupart du temps, avec une très bonne qualité sonore (encode à 192 kb/s) mais cela ralentit l’usage de l’ordinateur en multi-tâches parfois. Au début, on a du mal à savoir par où commencer : il n’y a pas vraiment de hiérarchisation des infos. Et en cours de navigation, il faut changer très souvent de pages alors que des fois la lecture d’un titre se coupe, sans raison. La particularité de MUSIC ME est de proposer à la fois de l’écoute à la demande gratuite et illimitée (sans inscription), et du téléchargement illimité pour 9,90 €/mois. Lorsqu’on s’inscrit, on peut gratuitement gérer des playlists : on peut le faire en 1 clic mais cela manque ensuite de souplesse dans la gestion des playlists. On ne peut pas les partager, ni même partager ou bookmarker un titre en particulier (c’est tout l’album ou rien, dommage car la consommation des titres se fait désormais de façon très sélective). Cependant, une fois sa playlist réalisée, on peut la télécharger très simplement. Si le catalogue des titres français est important, il existe de nombreuses restrictions (écoute de 30s uniquement : pas d’écoute complète ni de téléchargement) notamment pour le répertoire du distributeur indépendant WAGRAM. Globalement je trouve MUSIC ME intéressant mais dans une optique individuelle, surtout dans une logique préalable à l’achat.  L’écoute gratuite représente certainement une belle façon de recruter des visiteurs mais je ne trouver pas l’ergonomie et les fonctionnalités suffisantes pour en faire un service de musique à la demande gratuite et illimitée utilisable pendant de longues heures. A 9,90 € /mois, MUSIC ME présente un énorme avantage concurrentiel en permettant l’écoute et le téléchargement illimité. C’est le très bon point de ce site Internet au positionnement unique en France.
  • MUSICOVERY : il s’agit là encore d’un site de streaming audio mais pas du tout d’un site d’écoute à la demande gratuite. C’est même déconcertant de prime abord. Il s’agit plutôt d’un service de webradios aléatoires et interactives selon plusieurs critères de sélection : ambiance, genre musical, humeur, période de parution. Une très belle technologie ! C’est fluide, tout en flash avec de belles couleurs sur un fond blanc. Mais on est assez vite frustrés en usage gratuit : il faut s’abonner à un Compte Premium (4€/mois pour un engagement  de 3 mois et 3€/mois pour engagement de 12 mois) pour pouvoir passer à une formule plus agréable ; hi-fi, possibilité de passer des morceaux, d’agir sur les playlists, de sélectionner et jouer uniquement ses chansons favorites. Au final, l’ensemble manque cruellement de personnalité en mode gratuit. En mode payant, passé la découverte de l’interactivité, MUSICOVERY est bien moins attrayant que d’autres services (gratuits) de streaming à la demande car d’ailleurs, on ne peut pas choisir un titre de son choix.
WORMEE

WORMEE

  • WORMEE : DEEZER like made by ORANGE, j’avais un a priori négatif contre WORMEE. Son ver de terre qui lui sert de logo ne m’inspirait pas du tout. Et pourtant, WORMEE est un site qui fonctionne très bien (réactif et fluide), doté de nombreuses fonctionnalités communautaires internes (notamment la possibilité d’insérer ses playlists dans son blog grâce au player exportable). Mais tout en flash, une fois qu’on commence à le prendre en main (car au début, je ne comprenais pas vraiment :-) ), on est ralenti par le temps de transfert des données et de chargement des pages. Mais pour une Version Beta, WORMEE est très abouti ! Le player exportable est très beau et très simple à utiliser (voir ci-dessous) ! WORMEE dispose également de beaucoup de nouveautés en terme de contenus, et même des exclusivités, ce qui fait souvent défaut aux autres services de musique en ligne. Mais en contrepartie, il pêche sur le back catalogue… On peut ensuite acheter en CD ou en digital ce qu’on écoute et il y a plein de fonctions communautaires internes au site. Bien que ne disposant pas de fonctions communautaires permettant l’usage du site hors du site (aucun bookmark ou partage avec FACEBOOK et TWITTER notamment), je pense que ce site pourra en se développant devenir très très intéressant. Mais pour cela, il faut d’abord que les utilisateurs s’emparent du service et c’est là où je m’interroge. Le ver de terre attirera-t-il les foules ?

B/ Services étrangers de musique en ligne en streaming audio accessibles en français :

  • LAST FM : ce service est assez différent des autres services de musique à la demande et je me demande même s’il a sa place dans ce panorama. Il s’agit plutôt d’un moteur de recommandation musicale : à partir d’un titre ou d’un artiste, il va nous être proposé tout un ensemble de contenus éditoriaux (news, etc..) et multimedia (titres, clips, vidéos) allant jusqu’à l’achat via ITUNES. Et bien entendu, les indispensables fonctions web 2.0 permettant la recommandation. La recommandation est vraiment le coeur d’activité de LAST FM : pour chaque titre, on peut connaître le nombre d’écoute et le nombre d’auditeurs (avec un classement par popularité) mais aussi des titres proches de celui écouté.  L’écoute à la demande ne porte que sur des extraits de 30 secondes (et tous les titres ne sont pas accessibles). L’écoute complète des morceaux se fait uniquement via les nombreuses radios donc s’il s’agit bien d’un service de streaming audio musical, il ne s’agit pas, pour autant, d’un service de musique à la demande gratuite et illimitée.  L’écoute gratuite des radios se limite à 30 titres et il faut ensuite s’abonner à 3€ / mois. J’aime assez bien le design, minimaliste et clair pour laisser plus de place aux players et au contenu qui est très riche. LAST FM est très populaire hors de France mais reste assez marginal chez nous compte tenu de la faiblesse de son catalogue local je pense.
SPOTIFY

SPOTIFY

  • SPOTIFY : là il ne s’agit pas d’un site Internet mais d’un logiciel, que j’apprécie tout particulièrement. Alors, a priori, on se dit qu’un logiciel c’est barbant car ça va prendre de la mémoire en plus du navigateur, mais en fait non. Déjà le fichier à télécharger est ultra-léger (2,5 Mo) mais en plus son utilisation est simple et fluide. L’ergonomie de SPOTIFY est proche de celle d’ITUNES, c’est agréable bien qu’un peu sombre. La recherche (titre, artiste, album) est aisée et rapide. L’écoute est immédiate sans temps de chargement grâce à une technologie unique basée sur le peer-to-peer et le streaming, avec une excellente qualité sonore (encodage à 160 kb/s). Le catalogue de titres disponibles dépasse les 6 millions de titres mais le répertoire local n’est pas encore totalement intégré (de nombreux accords viennent d’être signés en ce sens). Si vous cherchez de l’éditorial ou du contenu vidéo, ou encore des fonctions communautaires internes, vous serez déçu ! Tout comme avec les radios thématiques qui manquent à mon sens de personnalité !! Mais si vous souhaitez profiter simplement et rapidement de la musique de votre choix, vous serez très satisfait ! Cerise sur le gâteau, on peut se créer des playlists exportables et partageables partout avec tout le monde, avec un simple lien comme celui-ci : http://open.spotify.com/user/webentertainer/playlist/09saLlxUFrzSdoeyoxyaJ2 . Un formidable outil de recommandation et de prescription selon le degré d’influence de l’auteur de la playlist ! En plus, c’est une habile façon de viraliser l’usage de ce logiciel car pour partager une playlist, il faut être au minimum 2 à utiliser le logiciel (sur la méthode des forfaits téléphoniques permettant d’appeler en illimité des numéros du même opérateur). Et comme de par hasard, des sites ont été créés pour faciliter le partage communautaire de playlists. On est parfaitement dans l’échange et les communautés affinitaires, l’expérience forte autour de la musique, sans pour autant être tributaire de l’usage d’un site Internet. En terme de recommandation et de prescription, le potentiel est énorme ! Et sinon, encore une fois, SPOTIFY utilise un modèle freemium (gratuit avec publicités audio et bannières, abonnement mensuel à 9,99 € sans aucune publicité ou pass journalier à 0,99 € sans aucune publicité) et la version mobile est annoncée prochainement. Dans sa version payante, SPOTIFY propose désormais un encodage à 320 kb/s, soit « le plus heau niveau d’écoute de musique en ligne du marché ». Pour le moment, SPOTIFY est en version Beta Privée, on ne peut y accéder que sur invitation…Mais en « fouinant », je suis tombé sur Blogmotion sur un lien permettant de télécharger (temporairement ?) le logiciel sans invitation préalable, je vous invite donc à en profiter en cliquant ici car ça mérite vraiment le détour (je ferai certainement un focus plus complet sur SPOTIFY d’ici peu tant il y a de choses à vous dire…) !

C/ Services étrangers de musique en ligne en streaming audio accessibles en anglais :

  • IMEEM : est un site américain de streaming musical audio et un réseau social gratuit accessible depuis la France. Pour moi, il s’agit d’un site très intéressant car la parole est donnée aux internautes pour créer, éditer et partager leurs playlists avec les autres membres du réseau. On personnalise sa page et on discute avec ses amis autours de ses goûts musicaux : c’est entre MYSPACE et SKYROCK.COM. On peut également accéder à différents classements : chansons les plus écoutées, chansons les plus commentées, Top 100, chansons les plus intégrées à des playlists et chansons les plus ajoutées aux favoris, le tout sans distinction de style, ou bien par genre musical. Il existe également un classement des artistes et des playliste. L’interface est agréable, et le player exportable. En outre IMEEM dispose d’un catalogue de plusieurs millions de titres. Plusieurs versions mobiles existent (IPHONE et ANDROID). WARNER MUSIC est actionnaire de ce site de streaming audio. IMEEM est donc très utile en terme de recommandation et de prescription, dans une optique communautaire, pour trouver des amateurs de musique ayant les mêmes affinités que nous, sur un site précis. Et pour les labels, il s’agit bien entendu d’un très bel outil de promotion.
  • LALA : ce site n’est malheureusement pas encore accessible en France. LALA est un site élégant et agréable, fluide. C’est une start-up américaine créée par des ingénieurs provenant d’eBay, Yahoo et d’autres firmes renommées. Ultra-novateur car ce site permet à la fois l’écoute, l’achat online et la création de playlists (jusqu’ici rien de bien nouveau) mais son business model est unique : après inscription, on accède à 25 écoutes gratuites en streaming et ensuite il faut payer 0,10 $ par titre (c’est donc plus avantageux qu’un abonnement à 9,99 $ pour les personnes écoutant moins de 100 titres différents par mois) que l’on souhaite écouter en streaming (un nombre illimité de fois). Si ensuite on souhaite télécharger le titre écouté, il suffit de rajouter 0,79 $ par titre. LALA autorise donc d’une part l’écoute, la discussion et l’échange autour des goûts musicaux, de façon communautaire et affinitaire. Mais LALA permet aussi l’écoute payante illimitée sans abonnement et le téléchargement payant à un prix inférieur à celui de ses concurrents et en toute sécurité dans la mesure où le titre a déjà pu être écouté et apprécié. Ce modèle est audacieux et rencontre un franc succès. Il devrait prochainement être disponible en France….
  • WE ARE HUNTED : ce site est unique, ce n’est pas simplement un site de musique illimitée à la demande mais il est très intéressant car il classe chaque jour, chaque semaine et chaque mois, les artistes et les chansons les plus discutés et consommés online. C’est un site de streaming audio musical qui analyse les blogs, les social media (FACEBOOK, MYSPACE, TWITTER, etc.), les forums de discussion et les réseaux peer-to-peer pour établir un Top 100 « écoutable » : ce Top est différent des strictes ventes commerciales. C’est un Top qui correspond à la réalité de la consommation musicale et de l’intérêt (positif ou négatif) porté par les internautes à la musique. Et il existe même un Top 100 spécifique à TWITTER. L’interface est innovante et intuitive. C’est un site que je conseille à celles et ceux qui sont avides de découvertes, sans frontière, sans horizon !

Avant de conclure, je voudrais indiquer que beaucoup de sites de streaming audio musical, à travers le monde entier, ont déjà disparu car leur business model n’est pas encore probant ou du moins, peu arrivent à atteindre la taille critique leur permettant de d’obtenir des recettes (publicitaires) supérieures à leurs dépenses (redevances versées aux labels et coûts de bande passante notamment). Chaque jour, ou presque, on entend que tel service a besoin de trésorerie. C’est donc le passage réussi au modèle freemium qui permettra à ces services de musique en ligne de survivre et de devenir rentables, pour nous permettre de consommer la musique à la demande illimitée, légalement et gratuitement.

Enfin, comme vous l’aurez certainement compris, j’apprécie particulièrement DEEZER V3 (complet), SPOTIFY (efficace et ouvert) et WORMEE (agréable découverte). Il sont utiles et efficaces, j’ai plaisir à les utiliser. Je reviens souvent sur la notion de plaisir à utiliser ses services de musique en ligne(design, confort, fluidité et fonctions web 2.0) car je considère, vu la concurrence accrue entre ces opérateurs, que c’est l’image de marque d’un service qui saura faire la différence (à catalogue égal). Et le principal levier permettant d’établir ce territoire de marque c’est le plaisir que l’utilisateur va trouver. La musique est disponible partout, c’est donc en proposant une expérience unique vis-à-vis des concurrents que l’utilisateur sera conquis et fidélisé. Cette expérience unique passe selon moi par les possibilités de découverte proposées par ces services : et notamment recommandations de l’opérateur, recommandations des utilisateurs et possibilité de partager ses playlists sans être enfermé dans un système.

Et vous, quels sont vos 3 services de musique en streaming audio musical favoris ?

Popularity: 100% [?]

  • Share/Bookmark

About the Author